Si vous ne visualisez pas correctement cette newsletter, rendez-vous sur http://www.politiquedusport.ch

www.assa-asss.ch
poltiquedusport.ch
no 3 / 2015 - Décembre  facebook  twitter  
       

Après Neuchâtel : les services des sports cantonaux en danger ?
Service des sports - Canton de Neuchâtel

Crédit photo: Canton de Neuchâtel

«Une dimension importante de la vie humaine, de l’éducation, de la culture et de l’intégration sociale», c’est en ces termes que le Canton de Neuchâtel présente le sport et l’activité physique, ajoutant même que «sa promotion et son développement sont d’intérêt général». Pourtant et malgré tant d’éloges, le Conseil d'État neuchâtelois a récemment décidé de sacrifier son service des sports dans le cadre de mesures d’économie.

Bien entendu, un grand nombre de collectivités publiques doivent aujourd’hui faire face à une situation économique délicate. Bien entendu, ces mêmes collectivités publiques ont de grandes responsabilités dans de nombreux domaines et, bien entendu, les responsables politiques sont contraints de faire des choix difficiles. Cependant, à l’heure ou l’importance du sport et de l’activité physique est incontestablement reconnue, l’incompréhension des milieux sportifs est grande.

Repositionné en 2004 par les Autorités politiques, le Service des sports du Canton de Neuchâtel ne résistera donc pas aux mesures d’économie prévue par le Conseil d'État alors même qu’il y a deux ans entrait en vigueur la première loi cantonale sur le sport.

Ces dernières années, les services cantonaux du sport se sont développés. Organisation et mise en œuvre de Jeunesse et Sport, création et coordination des programmes sport-étude, promotion de l’activité physique et sportive ou encore développement de politiques d’accueil d’événements sportifs, tant de domaines qui sont aujourd’hui traités de manière efficace au sein d’un seul et unique service. Parallèlement, la Confédération a fait des cantons un échelon essentiel de la promotion du sport et de l’activité physique. La récente loi sur l’encouragement du sport de la Confédération fait mainte fois référence aux cantons et ces derniers sont naturellement les interlocuteurs directs de l’Office fédéral du sport (OFSPO).

L’annonce de la suppression du service cantonal des sports neuchâtelois est donc un mauvais signal pour la promotion du sport et il faut espérer que les autres cantons ne suivent pas cet exemple.

assa-asss politiquedusport.ch no 3 / 2015 en format pdf

 

Chères lectrices et chers lecteurs,

Confédération, cantons, communes, la promotion du sport incombe à tous les niveaux politiques suisses. Malgré les mesures d’économie que sont contraintes de prendre un nombre croissant de collectivités publiques, nous espérons et travaillons à ce que le sport et l’activité physique puissent toujours garder une place importante dans l’administration fédérale ainsi que dans les administrations cantonales et communales. Bien que leur fonctionnement génère de forts investissements, les services des sports sont des acteurs centraux de la promotion de l’activité physique.

L’année 2015 touche à sa fin et il est temps de tirer un premier bilan. Une fois encore, l’Association suisse des services des sports est heureuse d’avoir pu représenter et défendre les intérêts de ses membres auprès des institutions nationales et notamment de l’Office fédéral du sport (OFSPO), de Swiss Olympic ainsi que du bureau de prévention des accidents (bpa). Notre collaboration avec ces partenaires fut, comme c’est le cas depuis plusieurs années, excellente et nous nous réjouissons d’ores et déjà de poursuivre dans cette voie en 2016.

En espérant que vous continuerez à nous lire, je vous souhaite à toutes et à tous une très belle année 2016.

Sami Kanaan, Président ASSS
Conseiller administratif de la Ville de Genève

 

Edition et rédaction:
Association Suisse des Services des Sports
sebastien.reymond@assa-asss.ch
www.assa-asss.ch
 

Pour ne plus recevoir cette newsletter, rendez-vous sur http://www.politiquedusport.ch/politiquedusport.ch