Si vous ne visualisez pas correctement cette newsletter, rendez-vous sur http://www.politiquedusport.ch

www.assa-asss.ch
poltiquedusport.ch
No 1 - Mars 2010  
       

Nouvelle loi sur l'encouragement du sport au programme du Parlement

Obligation d'enseigner le sport à l'école:
pas touche!

Piscine

Le monde politique, les médias et le grand public réclament à juste titre davantage de possibilités de mouvement pour les enfants ainsi que des améliorations de la qualité de l'enseignement du sport. La suppression de fait de l'obligation d'enseigner le sport à l'école via la nouvelle loi en question serait un pas dans la mauvaise direction ! Le Parlement pourrait corriger cette erreur lorsqu'il se penchera sur le projet.

La nouvelle loi précitée a trouvé un large soutien en procédure de consultation. Dommage que le Conseil Fédéral n'ait repris que partiellement les exigences des associations sportives et des communes, qui voulaient des formulations un peu plus affirmées, et qu'il veuille même affaiblir la loi, dans sa version définitive, sur un point d'importance.

En effet, s'agissant du sport à l'école, la Confédération entend renoncer à son droit essentiel, soit l'obligation d'enseigner le sport pendant trois heures, pour laisser le soin aux cantons de fixer cette obligation. Si, comme auparavant, le sport à l'école est déclaré obligatoire, le nombre de leçons et la qualité de l'enseignement doivent toutefois relever désormais de la compétence des cantons. Le Conseil Fédéral a ainsi édulcoré son projet initialement mis en consultation. Dans le cadre de celle-ci, les associations sportives ainsi que les villes et communes ont exigé de maintenir impérativement l'obligation d'enseigner le sport à l'école, alors que la CDIP et près de la moitié des cantons ont rejeté cette exigence. Or voici que le Conseil fédéral veut maintenant céder et il écrit à ce sujet dans son message: "Il est probable que les cantons édictent des dispositions uniformes dans le cadre de la CDIP". L'ASSS et quelques associations sportives ne sont cependant pas aussi optimistes à cet égard. L'ASEP (Association suisse d’éducation physique à l’école) écrit par exemple sur son site Internet: "A notre grand désarroi, le Conseil Fédéral veut assouplir l'obligation des trois heures... Ainsi la porte serait large ouverte à une diminution des heures d'enseignement du sport à l'école"! Nous partageons cette crainte.

La Suisse aura dans l'ensemble une bonne loi sur l'encouragement du sport, même si celle-ci contient un peu trop de "formules facultatives". Quelle sera la qualité de la mise en application de ce texte? A vrai dire, nous n'en saurons rien avant de connaître l'ordonnance du Conseil Fédéral. Mais d'abord, il faut espérer que le Parlement donne un signal clair en matière de sport à l'école et qu'il maintienne l'obligation des 3 heures d'enseignement y afférent.

 Lien à la consultation de l'ASSS
 Lien à la consultation de l'Union des villes
 Lien à la consultation de Swiss Olympic

 

Chères lectrices et chers lecteurs,

Vous ne vous attendiez certainement pas à une Newsletter supplémentaire! Pourtant, il y a de bonnes raisons de veiller aux Newsletter que nous ferons paraître à l'avenir:

- Dans les dix plus grandes villes de Suisse vivent 1,3 million de personnes, soit 17% de la population. Les villes de 20'000 habitants et plus abritent plus de 25% de la population et celles de 10'000 habitants représentent même 44%. L'ASSS (Association Suisse des Services des Sports) défend les villes et les communes pour les questions du sport.

- La majorité des installations sportives sont propriété des communes ou bénéficient du soutien de celles-ci. Partout, les communes apportent leur appui direct ou indirect aux associations sportives locales.

- Là où le sport est pratiqué - dans les communes de ce pays - nous sommes donc à vos côtés!

- Pourtant, les villes et communes, alors qu'elles sont le plus grand promoteur du sport dans le pays, ne sont pas suffisamment associées à la politique du sport. Comme les médias ne s'intéressent que marginalement aux thèmes liés à la politique du sport, nous voulons dorénavant nous adresser directement aux leaders d'opinion du sport.

Une bonne collaboration entre les organisations sportives et les pouvoirs publics - moyennant inclusion des communes - rend service au sport dans tout le pays. Nous entendons apporter notre pierre à l'édifice!

Gerold Lauber
Président ASSS
Conseiller municipal de Zurich

 

Editeur:
Association Suisse des Services des Sports
oliver.wirz@assa-asss.ch
www.assa-asss.ch

Rédaction:
Ernst Hänni
buero.haenni@hispeed.ch
www.sportexperte.ch
 

Pour ne plus recevoir cette newsletter, rendez-vous sur http://www.politiquedusport.ch/politiquedusport.ch